Sommeil en psychiatrie

0

Cela signifie qu’il peut y avoir de nombreuses courbes dose-réponse, dont la forme peut varier en fonction des paramètres [54]. En règle générale, toute mesure de santé devrait culminer quelque part dans la plage de durée de sommeil recommandée. Cependant, la quantité exacte de sommeil dont vous

avez besoin chaque nuit pour optimiser tous les effets importants sur la santé n’est ni simple ni omniprésente. La quantité optimale pour un résultat peut ne pas être la même pour chaque paramètre (par exemple, 9 heures de sommeil par nuit peuvent être idéales pour les performances sportives, tandis que 7 heures peuvent être les meilleures pour les performances académiques). Bien que cet article se soit concentré sur la durée du

sommeil, en plus de dormir suffisamment chaque nuit, de nombreuses autres dimensions sont importantes. Ceux-ci incluent des aspects de la qualité du sommeil tels que la performance du sommeil (c’est-à-dire la proportion du temps passé à dormir réellement au lit), le temps de sommeil (c’est-à-dire l’heure de sommeil/de réveil), l’architecture du sommeil (c’est-à-dire les phases de sommeil), la cohérence du sommeil (c’est-à-dire la variabilité de la durée du sommeil) au jour le jour), la consolidation du sommeil (c’est-à-dire l’organisation du sommeil nocturne) et la satisfaction du sommeil. Par exemple, la

National Sleep Foundation a récemment publié des recommandations fondées sur des preuves pour la qualité du sommeil des personnes tout au long du cycle de vie [80]. Ceux-ci comprenaient des variables de continuité du sommeil telles que la latence du sommeil, le nombre de réveils > 5 minutes, le réveil après l’endormissement et l’efficacité du sommeil. De même, le sommeil monophasique (c’est-à-dire dormir une fois par jour, généralement la nuit)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here