Consequences manque de sommeil

0

Une matinée bien planifiée – puisque nous ne pouvons pas faire commencer les cours quelques heures plus tard, nous pouvons faire plus attention à la façon dont nous organisons notre matinée. Cela vaut la peine de le rendre aussi stressant et pesant que possible. Vous devriez peut-être envisager de faire vos bagages le soir, de préparer des vêtements pour le lendemain ou de prendre un bain le soir. Cela vous permettra de dormir un peu plus longtemps.

Éviter les repas lourds, les sucreries, le café, le thé fort, les boissons énergisantes l’après-midi et le soir.Le lit est utilisé pour dormir – si possible, les tâches scolaires doivent être effectuées sur un bureau, une table, peut-être même dans une autre pièce. Il est beaucoup plus facile de s’endormir dans un lit qui n’est utilisé que pour se reposer.

Routine avant d’aller au lit – un bain chaud, des respirations calmes, de la relaxation, du temps avec un livre, mais pas très excitant. Il s’avère que répéter les mêmes activités apaisantes avant de se coucher amènera le cerveau de l’adolescent à les associer au sommeil et au repos.Chambre noire – la libération de mélatonine est associée à l’avènement de l’obscurité, il vaut donc la peine de couvrir les fenêtres pour rendre la pièce complètement sombre.

Le manque d’accès de la lumière du jour à l’organe de la vision fait que le cerveau « entre » dans la somnolence.Régularité du réveil et du coucher même le week-end – un sommeil « excessif » le week-end réduit les progrès réalisés avec les activités de routine du coucher pendant la semaine.

Le manque de sommeil contribue à une réduction de l’efficacité des processus cognitifs, à une baisse de l’humeur et encore à une plus grande susceptibilité aux maladies mentales. Nous n’avons aucune influence sur la biologie, mais nous pouvons changer nos habitudes pour qu’elles nous servent mieux et aident à réguler le rythme circadien. N’oubliez pas que l’exemple vient d’en haut, alors avant de commencer à blâmer notre adolescent, essayons de réfléchir à la façon dont mon propre rythme de vie circadien peut l’aider à changer ses habitudes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here