Affiche 2019

0

Pour chaque tranche d’âge, la quantité de sommeil fluctue dans les limites suivantes :Nouveau-né (0-3 mois) – 14-17 heures.Nourrisson (4-11 mois) – 12-15 heures.Jeunes enfants (1-2 ans) – 11-14 heures.Enfants d’âge préscolaire (3-5 ans) – 10-13 heures.Âge scolaire (6-13 ans) – 9-11 heures.Adolescents (14-17 ans) – 8-10 heures.Jeunes adultes (18-25 ans) – 7-9 heures.Adultes (26-64 ans) – 7-9 heures.Aînés (65 +) – 7-8 heures.

Comme on peut le voir, il y a peu de différence entre la quantité de sommeil nécessaire pour les adolescents et les adultes. Alors pourquoi est-il si difficile pour les jeunes d’avoir un sommeil régulier et sain ?Syndrome de la phase veille-sommeil retardéeLe DSWPD (Delayad slepp – trouble de la phase de réveil) est la forme la plus courante de perturbation du rythme circadien chez les adolescents.

Près de 16% des adolescents se plaignent de troubles du sommeil dus à la neurobiologie, ce sont :Insomnie persistante, problèmes d’endormissement, endormissement le matin (3-4 heures), et par conséquent difficultés au réveil matinal. Pendant la journée, ce n’est pas mieux, car l’adolescent est fatigué, somnolent, il lui est difficile de se concentrer, et donc – il apprend pire.

Habituellement, elle manque aussi son premier cours ou saute son dernier cours pour rentrer à la maison et s’endormir. Il arrive aussi que l’adolescent ne aille pas du tout à l’école, ignorant les ordres matinaux de ses parents.Somnolence excessive – dépassement de la quantité optimale de sommeil pour la norme d’âge, c’est-à-dire les premières heures d’endormissement (vers 19/20), difficultés constantes à se lever le matin et à faire une sieste l’après-midi après le retour de l’école.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here